5 manières dont les TPE et entrepreneurs gèrent leur site WordPress (à tort ou à raison)

Les TPE et les entrepreneurs n’ont pas les mêmes moyens que les grosses entreprises : leur site Internet est souvent le premier à en pâtir.

Ne rien faire, mettre les mains dans le cambouis, faire appel à un « ami geek de cousin éloigné », engager un freelance non-professionnel, ou déléguer la gestion de son site WordPress à un professionnel : nous avons relevé les 5 approches les plus courantes.

Laquelle avez-vous choisie ?

Approche 1 : Ne rien faire

Vous avez créé un site et passé un peu de temps à l’entretenir, mais vous vous apercevez que vous préférez développer vos activités ailleurs que sur Internet (ou bien vous n’avez tout simplement pas le temps ou l’envie de le faire).

Tout cela est très compréhensible, mais ne pas mettre à jour votre site ou vos produits comporte un certain nombre de risques : une activité commerciale réduite, un trafic qui ne décolle pas et surtout une augmentation considérable des risques de sécurité.

Pourquoi ne pas déléguer sa gestion à quelqu’un ?

Approche 2 : Tout faire vous-même

Les TPE et indépendants ont souvent tendance à faire ce choix à leurs débuts. Lire des tutoriels pendant des heures, essayer de comprendre pourquoi leur site WordPress a sauté, installer des plugins en permanence pour s’en sortir seuls…

En apparence, tout cela est gratuit : mais est-ce vraiment le cas, si vous y passez des heures ? Vous devriez être en train de développer votre activité, de démarcher des clients potentiels, de rédiger des articles pour votre blog… au lieu de batailler sur des aspects techniques.

Tout faire soi-même a donc un coût souvent plus élevé que le fait de payer un professionnel, sans compter la dose de stress et d’énergie que cela demande.

Approche 3 : Faire appel à un ami

Nous avons tous un cousin ou un ami plus ou moins lointain réputé pour coder dans son garage depuis l’adolescence.

Lui confier la création de votre site ou les modifications techniques dont vous avez besoin semble être une bonne idée au départ, mais soyons honnêtes : que se passera-t-il lorsqu’il n’aura plus le temps de s’en occuper ? Savez-vous vraiment ce qu’il fait, en matière de sauvegarde par exemple ? Pouvez-vous attendre plusieurs semaines pour que l’adresse de votre entreprise soit enfin modifiée sur votre site ?

Approche 4 : Engager un freelance non-professionnel

Faire appel à un freelance non-professionnel de manière ponctuelle peut vous donner un coup de pouce sur une modification CSS ou la configuration d’un plugin premium.

Néanmoins, pour un suivi régulier et une relation de confiance, ce n’est peut-être pas la meilleure solution. Un freelance non-professionnel peut être embauché ailleurs ou disparaître dans la nature en vous laissant votre site sur les bras. C’est le cas de nombreux étudiants, et potentiellement la même chose si vous engagez un stagiaire.

Si vous avez trouvé la perle rare, tant mieux pour vous ! Mais si vous hésitez encore sur vers qui vous tourner pour votre site, évaluez bien vos options.

Approche 5 : Déléguer à un professionnel

La dernière approche est de s’en remettre à une société professionnelle (ou un freelance professionnel) dont c’est le vrai métier. Sécurité, mises à jour, modifications variées, optimisations, résolution de problèmes et de bugs : une fois les accès partagés, vous pouvez vous concentrer sur votre vrai métier et laisser un expert se charger des questions techniques.

Plusieurs solutions existent : une facturation à l’heure pour les opérations ponctuelles, l’emploi d’une agence ou d’un indépendant, ou bien une solution forfaitaire qui inclut tout, pour ne pas vous poser de questions.

Crédit photo : Tim Caynes

Pin It on Pinterest

Share This