Référencement blog : 11 astuces pour améliorer le SEO de votre blog

« Le contenu est roi ».

Oui…

A condition d’être trouvé.

Savez-vous comment bien optimiser vos articles et surtout améliorer le référencement de votre blog ?

En appliquant ces 11 astuces, vous aiderez votre blog à être référencé comme il le mérite.

1) Intégrez la recherche de mots clés à votre processus de création de contenu

Vous pouvez être très inventif dans la manière d’écrire vos titres ou de structurer votre contenu, mais il est tout aussi important d’être trouvé sur Internet.

C’est là qu’interviennent la recherche de mots clés et leur insertion harmonieuse dans vos articles, vos pages, vos titres et vos balises metas.

L’idée n’est pas d’écrire pour les robots, mais de cibler des expressions qui vous permettent d’attirer du trafic qualifié sur des requêtes importantes.

Avec votre blog WordPress, vous cherchez bien sûr à être positionné sur un ensemble de mots clés à plus ou moins forte concurrence.

Mais n’oubliez pas de leur attacher une liste détaillée de recherches de « longue traîne », afin d’optimiser chaque article en conséquence et de décupler votre trafic à moyen et long terme.

Comment les trouver ?

Le mieux est de croiser les données issues de plusieurs outils.

D’abord, utilisez Google Keyword Planner à Keywordtool.io pour obtenir un grand nombre d’idées, ainsi que les volumes et degrés de concurrence qui y sont liés.

Google Keyword Planner

Keywordtool.io

Complétez le tout par SEMRush, qui vous livrera les mots clés sur lesquels sont positionnés vos concurrents ou des sites similaires.

Astuce supplémentaire : profitez-en pour lister les intitulés des annonces payantes de vos concurrents, car il s’agit souvent de titres qui ont été optimisés pour attirer le clic, ce qui peut vous inspirer.

Une fois votre liste réunie, avec les volumes de recherche pour chaque expression, vous allez pouvoir intégrer vos mots clés à vos articles et réfléchir à de nouvelles idées de contenu.

2) Utilisez le plugin SEO By Yoast pour vérifier l’optimisation de vos articles

Lorsque vous avez un mot clé en tête, il est important qu’il apparaisse dans votre contenu, tout en évitant la suroptimisation :

  • Intégrez-le dans l’introduction de votre article
  • Renommez vos images avec les mots clés ou éléments descriptifs avant de les charger dans votre bibliothèque WordPress.
  • Optimisez les balises alt de vos images
  • Créez des liens internes vers des articles similaires
  • Ajoutez-le dans votre URL (courte)
  • Déclinez votre mot clé à travers différents synonymes
  • Intégrez-le (ou ses équivalents) dans vos balises h2 ou h3.

Vérifiez ensuite ce que vous révèle le plugin et améliorez les éléments qu’il vous suggère d’optimiser.

Utilisez le plugin SEO By Yoast pour vérifier l’optimisation de vos articles

3) Utilisez des synonymes et termes apparentés à votre mot-clé principal (LSI)

L’acronyme LSI (Latent Semantic Indexing) désigne les mots clés sémantiques.

Lorsque vous optimisez vos articles ou pages pour le référencement, vous devez aussi y intégrer des mots étroitement liés à vos mots clés principaux.

Il peut s’agir de synonymes, de recherches liées à votre mot clé principal ou d’un champ lexical appartenant au même champ sémantique.

Les mots clés LSI sont importants pour Google, mais surtout pour les internautes.

La raison en est simple : lorsqu’un utilisateur tape « apple », comment le moteur de recherche peut-il savoir s’il s’agit de la marque ou d’une recherche sur les pommes ?

Si vous écrivez un article en anglais sur les pommes, vous aurez donc tout intérêt à intégrer des termes comme « fruit », des appréciations de dégustation ou des noms de variétés de pommes.

Ces mots peuvent être déclinés dans les balises alt de vos images, au niveau des ancres de liens ou lorsque vous créez des backlinks.

Pour trouver facilement des idées de déclinaisons, vous pouvez retourner sur Keywordtool, Google Keyword Planner (outil de suggestion de mots clés liés) ou utiliser Ubersuggest. Entrez votre mot clé principal et regardez ce qui vous est suggéré.

Ensuite, complétez vos recherches par une étude des synonymes de votre expression cible. Vous pouvez vous aider du site du CNRTL.

Utilisez des synonymes et termes apparentés à votre mot-clé principal (LSI)

Enfin, le plugin WordPress SEOPressor vous permet de trouver facilement des mots clés LSI, entre autres fonctionnalités d’optimisation pour le référencement :

Plugin SEOPressor

Ses autres options incluent :

  • Les rich snippets
  • L’analyse anti suroptimisation
  • L’évaluation de votre SEO on-page
  • La création de liens automatiques
  • L’optimisation pour les réseaux sociaux (Open Graph, Twitter Cards…)

Le plugin est payant : différentes formules d’abonnements sont disponibles.

4) Optimisez vos titres pour un meilleur référencement de votre blog

Vos mots clés principaux devraient toujours être placés en début de titre, Google leur attribuant un poids plus important.

Pour cet article par exemple, nous avons ciblé « référencement blog » et avons donc choisi un titre qui commence par ces mots, puis précise le contenu du tutoriel :

« Référencement blog : 11 astuces pour améliorer le SEO de votre blog »

5) Testez vos pages sur mobile

Au mois d’avril, Google a lancé une nouvelle mise à jour annoncée comme le « Mobilegeddon ».

Cette évolution de l’algorithme pénalise les pages qui ne sont pas « mobile-friendly » : pour être certain que vous ne perdez pas de positions dans les SERP (et donc une partie de votre trafic), vérifiez bien que vos pages les plus stratégiques sont bien optimisées pour la navigation sur mobile.

Pour cela, vous pouvez utiliser l’outil de test de compatibilité mis à disposition par Google à cette adresse.

Testez vos pages sur mobile

En cas de problème à résoudre, Google vous livrera des conseils d’optimisation pour améliorer votre page.

Notez que ce n’est pas l’ensemble de votre site qui est évalué, mais bien chaque page individuellement.

6) Améliorez votre taux de clics (CTR)

Si vous avez déjà des articles ou pages bien positionnés dans les pages de résultats des moteurs de recherche, vous avez plusieurs solutions pour augmenter votre trafic :

  • Créer du contenu supplémentaire
  • Gagner des places sur Google
  • Augmenter votre CTR

Ce dernier point est souvent laissé de côté, alors que c’est une métrique prise en compte par les moteurs de recherche.

Cela a du sens : si Google privilégie les pages qui servent le contenu le plus pertinent pour les utilisateurs qui font une recherche, alors le fait que les internautes cliquent sur une page plutôt qu’une autre peut être considéré comme un signal positif (ou négatif si votre CTR est faible, malgré le bon positionnement de la page).

S’il y a quelques années encore, la première place sur Google emportait jusqu’à 53 % des clics, des études plus récentes montrent que les internautes scrollent de plus en plus. Cela signifie que vous pouvez et devez agir pour attirer leur attention.

Améliorez votre taux de clics (CTR)

Source : étude de Netbooster

Pour y parvenir, suivez ces 2 techniques :

  • Rédigez bien vos balises metas à l’aide du plugin SEO by Yoast : titre qui invite au clic, description et URL claires. Neil Patel de QuickSprout suggère d’utiliser les techniques journalistiques pour écrire les metas descriptions : « Qui ? Quoi ? Pourquoi ? Quand ? Où ? Comment ? » et de s’en tenir à moins de 160 caractères.

Utilisez les « rich snippets »

7) Travaillez le contexte sémantique de vos liens

Lorsque vous incluez des liens dans votre contenu (et vous le devez !), veillez à ce que le texte qui les entoure soit lié à vos mots clés.

8) Augmentez le nombre de partages sociaux

Si vous interrogez 10 personnes sur la question de savoir si les partages sur réseaux sociaux impactent ou non le référencement, vous obtiendrez sûrement 10 réponses différentes…

Quoi qu’il en soit, en incitant à plus de « j’aime », « retweet » ou « partager » auprès d’une audience ciblée, vous n’avez que des bénéfices en perspective :

Optimisez votre blog WordPress en conséquence en ajoutant des boutons bien placés et en réduisant les autres distractions (barre latérale, etc.):

  • Boutons de partage en haut et/ou en bas de chaque article
  • Barre flottante
  • Contenu accessible contre un partage social (« pay with a like » par exemple)

… et bien sûr une présence active sur les réseaux sociaux !

Il existe de nombreux plugins permettant l’ajout de boutons de partage responsive et engageants. Testez leur compatibilité avec votre thème ou installez la suite SumoMe (gratuite pour une utilisation de base, payante pour les fonctionnalités avancées).

Pour libérer du contenu (tout ou partie de l’article) contre un partage social, vous pouvez investir dans le plugin Pay With a Like de WPMU Dev, dont vous pouvez visionner la démonstration dans cette vidéo :

9) Améliorez la vitesse de votre blog

La vitesse d’un site est l’un des critères de référencement pris en compte par Google.

Cela dit, même si ce n’était pas le cas, vous perdez une grosse partie de vos visiteurs (et donc clients) si votre site met plus de 4 secondes à se charger.

25 % de visiteurs perdus, pour être précis.

Après avoir analysé votre vitesse de chargement et les points à améliorer, mettez en place des mesures solides pour vous assurer de rester performant :

  • Installation d’un plugin de cache
  • Utilisation de sprites CSS
  • Compression de vos images
  • Hébergeur performant…

Ne négligez pas cette partie de votre optimisation : si elle ne concerne pas le contenu de votre blog à proprement parler, elle est incontournable et fera une grosse différence.

10) Transformez vos erreurs 404 en pages indexées

Une erreur 404 est une « page non trouvée ». C’est ce que voit l’internaute, mais aussi les moteurs de recherche.

Personnalisez votre page par défaut en y intégrant des liens aléatoires vers d’autres pages internes, qui évoluent à chaque fois que l’erreur survient. C’est exactement ce que fait TechCrunch :

Transformez vos erreurs 404 en pages indexées

Vous obtiendrez ainsi un plus grand nombre de pages indexées.

11) Publiez (régulièrement) des articles de fond

De nombreux marketeurs ne jurent que par eux : ces articles de 2 000, 2 500 mots voire plus qui envahissent les flux Twitter et les premières pages de Google.

A en croire cet extrait d’étude de serpIQ (qui n’est pas la seule à avoir remarqué le phénomène), les articles de fond ont tendance à surperformer :

Publiez (régulièrement) des articles de fond

Source : serpIQ

S’il n’est pas facile de publier de longs tutoriels ou articles de fond, d’autant que ce n’est pas toujours pertinent, n’hésitez pas à en écrire de temps à autre.

Si vous parvenez à écrire un article de référence sur une thématique spécifique, vous en récolterez les fruits longtemps, tant sur le plan du référencement que pour votre trafic et vos ventes.

Avez-vous déjà testé ces approches? Quelles sont vos tactiques les plus efficaces pour améliorer le référencement de votre blog ? Laissez-nous un commentaire !

Crédit image : Ape Lad

Pin It on Pinterest

Share This