5 erreurs de design qui nuisent à votre taux de conversion

Engager un designer talentueux coûte cher (à juste titre). Néanmoins, avec tous les outils que vous avez à votre disposition, vous n’avez pas d’excuses pour ne pas proposer un site agréable et fluide à vos visiteurs.

Le design, tout comme la qualité de vos textes, de vos produits et de votre service client, est l’un des éléments clés qui détermine (ou non) votre réussite en ligne.

Faites-vous les 5 erreurs fréquentes que nous présentons ci-dessous ?

1) Trop de distractions

A moins que vous ne gériez Cdiscount.com, un site qui clignote dans tous les sens et provoque une overdose d’images, de bannières et de messages agressifs a peu de chances de fonctionner.

Plus vous ajoutez d’éléments sur votre site Internet, plus vous distrayez le lecteur (ou pire, le faites fuir).

Un design simple, épuré et pensé pour convertir facilite la navigation et la prise de décision du visiteur. En d’autres termes : indiquez clairement le chemin à suivre vers votre objectif final (prise de contact, commande, inscription, devis, etc.).

2) Trop de textes

Là encore, « less is more ». Vous n’avez pas besoin d’écrire des tartines de blocs de textes pour convaincre efficacement un visiteur qu’il peut vous faire confiance.

Laissez vos pages « respirer » et revoyez intégralement votre copie si vous constatez que vous pouvez dire en 50 mots ce que vous avez développé en 50 lignes.

Pour y parvenir efficacement, ayez toujours en tête les points suivants :

  • Quelle est l’action attendue à la fin de la lecture ? L’étape suivante est-elle bien indiquée ?
  • Ma page d’accueil reflète-t-elle instantanément ce que je propose ?
  • Ai-je bien mis en avant les avantages apportés au prospect, plutôt que des descriptions élogieuses et sans fin de mon entreprise ?

3) Une mauvaise gestion des images

Même si vous soignez votre design, ses résultats seront anéantis si vous tombez dans les pièges suivants :

  • Des images trop grandes et trop lourdes
  • Pas d’images
  • Des images génériques de « stock »

Limitez le nombre de visuels à ceux qui font vraiment la différence et mettent en avant vos produits, vos services ou votre entreprise.

4) Un appel à l’action difficile à distinguer

Lorsque vous ajoutez un bouton d’appel à l’action (CTA), testez différentes variations de couleurs et de positionnement.

Idéalement, les CTA les plus efficaces sont les plus contrastés (d’où l’idée reçue qu’un bouton orange augmente les conversions. En réalité, si la charte graphique de votre site est orange, testez plutôt du vert).

Autre erreur fréquente : la multiplication des appels à l’action sur une même page. « Appelez-nous ! », « Cliquez ici », « Regardez la vidéo », « Achetez dès maintenant », « Nous sommes sur Facebook ! »…

Chaque page doit avoir un objectif unique pour que votre visiteur suive le parcours que vous lui avez tracé.

5) Un design non responsive

Nous sommes en 2014, pas en 1998. Une grande partie de vos visiteurs, prospects et clients visitent votre site depuis une tablette ou un smartphone.

Si votre thème WordPress n’est pas responsive, c’est à dire que l’affichage ne s’adapte pas en fonction de la taille de l’écran du visiteur, envisagez d’en changer ou demandez à votre développeur de le modifier en conséquence (s’il s’agit d’un thème enfant ou développé juste pour vous, par exemple).

Un internaute agacé par une page qu’il ne parvient pas à lire fait s’écrouler un peu plus votre taux de conversion.

Avez-vous déjà modifié un élément de design et constaté une hausse de vos conversions ? Partagez votre expérience en nous laissant un commentaire !

Crédit photo : Treasure-web.com

Pin It on Pinterest

Share This