Les différentes options pour gérer votre blog d’entreprise

Vous avez décidé de vous lancer et de bénéficier de tous les avantages d’un blog professionnel actif et parfaitement optimisé pour attirer et convertir : bravo !

Mais quelles sont les possibilités qui vous sont offertes pour gérer votre blog d’entreprise ?

La partie la plus importante reste la rédaction des articles de blog, mais elle est loin d’être la seule tâche à accomplir pour augmenter durablement votre trafic.

Allez-vous écrire en interne ou déléguer par cœur de métier ? Voici les différentes options à votre disposition.

Option 1 : Tout faire vous-même

C’est le premier réflexe de nombreuses entreprises : après tout, qui de mieux placé que vous pour écrire sur vos thématiques de prédilection ?

Le problème de cette approche est que si vous maîtrisez votre contenu et limitez vos investissements, vous risquez en revanche d’être rapidement débordé.

Option 1 : tout faire vous-même

source

  • Pouvez-vous écrire toutes les semaines ?
  • Optimiser vos articles pour le référencement ?
  • Trouver des images ou créer des visuels ?
  • Surveiller ce que font vos concurrents ?
  • Partager régulièrement sur les réseaux sociaux ?
  • Répondre à chaque commentaire ou mention ?

… tout en trouvant de nouveaux clients et faisant tourner votre société ?

Pendant quelques semaines, peut-être… mais si vous avez une vraie vision pour votre blog professionnel, vous ne pouvez pas être partout.

Si vous choisissez tout de même cette approche, veillez à ne pas prévoir trop d’articles et concentrez-vous sur un long article de fond par semaine, voire même toutes les deux semaines.

Option 2 : Déléguer la rédaction à un membre de votre équipe

L’autre solution est de confier la rédaction et l’animation du blog à un employé de votre société.

Vous avez peut-être quelqu’un dans votre équipe qui connaît vos thématiques sur le bout des doigts, peut écrire des articles pertinents, engageants et sans fautes, puis les optimiser et les diffuser.

Cette approche a un avantage : celle de garder le contrôle et même de pouvoir alterner entre différents auteurs sur le blog. Par exemple, votre PDG peut s’y exprimer de temps à autre.

Le problème est que le blogging professionnel demande bien plus que des compétences rédactionnelles : la stratégie éditoriale, le référencement et la promotion du contenu font partie intégrante des facteurs de succès.

Autre point à prendre en compte : le coût réel de ce type d’approche. Certes, vous ne déboursez pas plus à première vue, mais en réalité le coût du salaire d’un collaborateur vous coûtera souvent plus cher que de faire appel à un prestataire externe.

Option 3 : Engager un rédacteur en freelance

De nombreuses sociétés optent pour cette solution, qui a l’avantage de ne pas nécessiter d’embauche supplémentaire, puisqu’une personne en freelance facture directement ses prestations.

Les limites de cette approche ne doivent toutefois pas être négligées.

En effet, trouver la bonne personne pour la rédaction prend du temps et vous aurez besoin de vous occuper de tout le reste : recherche des mots clés, veille concurrentielle, création de la stratégie et du calendrier éditorial, mise en ligne des textes et images, optimisation et promotion…

Tout dépend donc de la répartition des tâches envisageable dans votre entreprise. Si vous optez pour cette solution, assurez-vous d’avoir un cadre d’action solide, tant sur le plan des dates qu’au niveau des missions précises à accomplir par le rédacteur freelance.

Option 4 : Faire appel à une plateforme low cost

Depuis quelques années, les sites proposant du contenu à bas prix se sont multipliés.

Leur principe est simple : casser le prix au mot en faisant appel à des rédacteurs amateurs dans leur grande majorité, tels que des étudiants, des personnes au foyer…

Si cette approche convient à des fermes de contenu (de plus en plus pénalisées par Google aujourd’hui), nous ne la conseillons pas pour un blog d’entreprise de qualité : textes simplistes, fautes d’orthographe fréquentes et absence complète de vision stratégique… Ce n’est bien sûr pas le cas dans l’intégralité des cas, mais vous risquez de devoir repasser derrière de nombreux textes.

Optez plutôt pour un professionnel, afin d’éviter que les frais engagés pour la rédaction de votre blog relèvent plus de la dépense que de l’investissement.

Option 5 : Travailler avec une agence web

De nombreuses agences web proposent de vendre des articles de blog en plus de la création de sites ou de leurs prestations de référencement.

Si vous avez déjà confiance dans votre agence, vous pouvez leur demander un devis.

Si ce n’est pas le cas, regardez bien les références quand vous comparez les agences, car certaines proposent des prestations de contenu alors que ce n’est pas leur cœur de métier.

Cela se remarque souvent lorsque la seule proposition est celle d’ « articles optimisés pour le référencement », ce qui n’est pas suffisant en termes d’engagement avec votre audience cible.

Après tout, à quoi sert votre trafic de blog s’il ne convertit pas vos visiteurs en clients fidèles ?

Une bonne piste peut être de lire leur blog, de regarder s’il est à jour et si le ton vous parle… Cela vous donnera une première idée de leur goût pour le contenu engageant. Vous pouvez aussi regarder les blogs de leurs clients.

Enfin, si vous souhaitez vous tourner vers une agence de communication, posez des questions précises sur les techniques d’inbound marketing et d’optimisation SEO envisagées.

Option 6 : Confier votre blog à un prestataire spécialisé

Rien ne vous empêche non plus d’envisager un mélange des genres : écrire certains articles et déléguer le reste à une agence spécialisée dans le blogging d’entreprise, qui saura s’occuper de tous les aspects stratégiques à prendre en compte.

En vous appuyant sur un expert en la matière, vous pouvez vous concentrer sur votre cœur de métier et profiter de tous les bénéfices d’un blog professionnel sur-mesure.

Cadre stratégique, référencement, rédaction, optimisation, promotion, vous n’avez à vous soucier de rien et ne devez pas investir dans des outils payants de veille concurrentielle et de référencement.

Crédit image : Venessa Miemis

Pin It on Pinterest

Share This