Checklist SEO WordPress : 11 astuces applicables dès aujourd’hui

Référenceur est un métier à part entière (que nous ne prétendrons pas remplacer ici).

Néanmoins, WordPress vous permet de maîtriser plusieurs éléments de base pour mieux optimiser le référencement de votre site.

Nous avons sélectionné 11 astuces SEO que vous pouvez appliquer dès aujourd’hui.

1) Choisissez une structure « seo-friendly » des permaliens

Par défaut, WordPress vous propose des permaliens sous la forme www.votresite.fr/?p=4. Rendez-vous dans Réglages puis Permaliens pour choisir une structure plus adéquate, comme Nom de l’article ou Structure personnalisée.

Choisissez une structure « seo-friendly » des permaliens

2) Vérifiez si des liens cassés apparaissent sur votre site

Vous ne pouvez sûrement pas parcourir toute votre installation WordPress à la main pour vérifier la présence de liens cassés. Fort heureusement, le plugin Broken Link Checker le fait pour vous ! Vous pouvez aussi également utiliser ce service en ligne.

3) Optimisez vos pages et articles

Intégrez votre mot-clé principal dans la balise de titre h1, optimisez bien l’introduction et le 1er paragraphe de votre contenu et respectez la hiérarchie des titres et sous-titres (h1, h2, h3…).

Dans le corps même de vos articles, évitez de truffer vos textes de mots-clés : non seulement vous ferez fuir vos lecteurs, mais les robots (crawlers) ne sont pas dupes. Utilisez plutôt des synonymes.

4) Limitez vos titres à 60 caractères environ

Cela vous permet de ne pas être « coupé au montage » lorsque vous ressortez dans les résultats d’un moteur de recherche (Google, pour ne pas le citer).

5) Optimisez vos images

Remplissez bien vos balises « alt » et « description » chaque fois que vous ajoutez une image à votre bibliothèque.

6) Testez et améliorez la vitesse de votre site

Le temps de chargement est important sur tous les plans, notamment pour le référencement. Nous avons relevé dans un précédent article les différents outils dont vous pouvez vous servir (gratuitement) pour évaluer votre site.

7) Installez le plugin WordPress SEO by Yoast

Il est gratuit et leader dans son domaine. Vous pourrez ainsi maîtriser facilement les titres, descriptions et extraits affichés sur Google, mais aussi sur les réseaux sociaux.

Installez le plugin WordPress SEO by Yoast

Par la même occasion, pensez à générer une sitemap de votre site et à lier votre installation à vos comptes Google Analytics et Webmaster Tools.

8) Intégrez des outils de partage

Même s’il est difficile d’évaluer précisément l’impact des « signaux sociaux » dans votre référencement, la présence de boutons de partage Facebook, Twitter ou encore Google + est particulièrement importante (ne serait-ce que pour attirer plus de trafic et augmenter votre visibilité).

Sur ce point, les outils et plugins ne manquent pas. Vous pouvez essayer Share de SumoMe, Shareaholic ou encore Mashshare.

9) Créez des liens internes et externes

Liez régulièrement les différentes parties de votre site (ou blog) entre elles. Internet étant avant tout un réseau, ne soyez pas non plus avare de liens sortants vers d’autres ressources précieuses pour vos visiteurs.

Attention toutefois à ne pas trop optimiser vos ancres (le texte cliquable du lien) : alternez les mots-clés avec des expressions comme « cliquez ici », « en savoir plus », etc.

10) Regardez sur quels mots clés vous êtes positionné

Cela vous donnera une idée du poids réel de votre site. En combinant Google Webmaster Tools, Analytics et une solution payante comme SEMRush ou Moz, vous aurez une vision plus claire de vos positions, mais aussi des backlinks (liens depuis d’autres sites) dont vous disposez.

11) Offrez vous un check-up

Avec une solution comme WooRank, vous obtenez une vision claire de ce qui va bien sur votre site… et de ce qu’il faudrait améliorer rapidement. Voyez cela comme l’équivalent d’un bilan sanguin virtuel, en moins douloureux 🙂

Nous espérons vous avoir aidé avec ces quelques conseils. Même s’il existe des ouvrages complets sur le sujet, vous devriez pouvoir faire vos premiers pas vers un site mieux optimisé !

Crédit photo : johannes p osterhoff

Pin It on Pinterest

Share This