Exemple de newsletter : 11 exemples d'emailing bien réussis !

Exemple de newsletter : 11 exemples d’emailing bien réussis !

Vous disposez d’une liste d’abonnés ou la construisez petit à petit et vous vous demandez comment réussir vos envois ?

Vous aimeriez engager vos prospects et clients à chaque interaction, des emails transactionnels aux séries automatisées que vous leur envoyez ?

On dit souvent que l’emailing peut faire exploser le ROI. Dans les faits, la mise en place d’emails vraiment efficaces peut s’avérer délicate.

De nombreuses entreprises ont pourtant réussi à se détacher du lot et offrent une belle expérience client à leurs abonnés.

J’ai sélectionné 11 exemples d’emailing particulièrement réussis. Inspirez-vous d’un bon exemple de newsletter pour votre prochaine campagne !

Quel outil utiliser pour envoyer vos newsletters ? J’ai une forte préférence pour GetResponse. Cependant Aweber et MailChimp sont de bonnes options également. Essayez-les et faites votre choix !

iAdvize : Les bénéfices clients avant tout

iAdvize est une société française experte en solutions de Click to Chat, Click to Call, Click to Community et autres fonctionnalités particulièrement efficaces.

Après avoir téléchargé l’un des livres blancs proposés gratuitement sur leur site, une série d’emails est déclenchée, propulsée par HubSpot.

Comme vous le voyez ci-dessous, l’un des premiers envois met clairement en avant non pas ce que fait iAdvize, mais la manière dont ils peuvent aider leurs clients :

iAdvize : les bénéfices clients avant tout

La leçon à en tirer : Ne cherchez pas à vendre à tout prix dans les premiers temps. Vous devez d’abord fournir du contenu à forte valeur ajoutée et des conseils précieux à vos nouveaux abonnés et prospects.

L’inbound marketing nécessite de la patience. Son but n’est pas d’inciter directement à l’achat, mais de construire une relation durable avec des visiteurs qualifiés, d’entretenir ces leads pendant plusieurs semaines et d’augmenter leur valeur sur le long terme (achats répétés, valeur des paniers, recommandations).

C’est pour cette raison que vos premiers envois doivent avant tout être dédiés à aider et inspirer vos lecteurs.

Urban Outfitters : Comment réengager des abonnés inactifs

Vous avez sûrement remarqué qu’une grande partie de vos abonnés finit par ne plus ouvrir vos emails. Faites le point régulièrement et organisez des campagnes d’emailing pour les réengager, à l’image d’Urban Outfitters :

Urban Outfitters : comment réengager des abonnés inactifs

Un autre exemple d’emailing de réengagement, pour une application cette fois, est celui de RunKeeper. Si vous pratiquez la course à pied et que vous stoppez votre entraînement quelques jours, vous recevez ce type d’email :

Exemple de newsletter de réengagement : RunKeeper

La leçon à en tirer : Si 80% de votre liste est inactive, il est important de segmenter vos abonnés « absents » et de les relancer avec créativité ou en leur proposant une offre spéciale.

Exemple d'emailing de réengagement : Crocs

Ceux qui résistent à ces dernières tentatives d’engagement devraient être supprimés de votre liste.

Splendia : Une expérience ludique envoyée au bon moment

Comment maintenir l’engagement de ses abonnés sans pousser à la vente ou envoyer un tutoriel ?

La réponse tient en un mot : concours.

Quelques heures avant la Saint-Valentin, Splendia, collection d’hôtels aux quatre coins du monde, a choisi de promouvoir non pas les établissements encore disponibles sur le site, mais un concours au caractère aussi attractif qu’appelant une action immédiate.

Voici l’objet de l’email (auquel il est difficile de résister) :

Rien de prévu pour demain soir…

… et le corps de l’email en question, qui met en avant un jeu :

Splendia : une expérience ludique envoyée au bon moment

Cet email est particulièrement réussi dans la mesure où il réunit plusieurs ingrédients de succès :

  • L’urgence
  • La personnalisation
  • Le gain (sans promotion immédiate de la société)
  • L’envie
  • Un visuel simple, qui va droit au but
  • Une photo attractive
  • Un seul call-to-action
  • Une correspondance parfaite avec l’occasion (la Saint-Valentin)

La leçon à en tirer : Surprenez vos abonnés en leur réservant de jolies surprises. Nul besoin de trop en faire au niveau du design et des textes : la simplicité, l’esthétique et le caractère urgent d’une offre devraient vous aider à booster votre taux d’ouverture et de clic.

Bien sûr, il ne s’agit pas là d’un jeu traditionnel, dans le sens où il est envoyé à la dernière minute, plutôt que de s’étaler sur plusieurs jours et d’être promu en amont sur les réseaux sociaux.

Uber : L’email de facturation… qui fait plaisir

La célèbre société Uber est passée maître en marketing, ce qui est particulièrement visible dans ses emails transactionnels.

Ainsi, lorsque vous recevez le reçu d’une course (c’est-à-dire votre facture), vous avez le plaisir de voir que les courses sont minorées à l’euro inférieur et que vous pouvez gagner des crédits en invitant vos amis.

Uber : l’email de facturation… qui fait plaisir

La leçon à en tirer : Au-delà des newsletters, la qualité de votre email marketing dépend aussi de vos emails transactionnels (confirmation d’achat, d’expédition, facturation). Prenez le temps de les personnaliser au maximum.

Snip.ly : Une upgrade gratuite inattendue

Pendant la période d’essai de Snip.ly, la société envoie soudainement un surclassement gratuit permettant d’utiliser la version Pro du produit. Le côté inattendu et l’agréable surprise de se voir proposer plus de fonctionnalités incitent à continuer à utiliser l’outil.

Snip.ly : une upgrade gratuite inattendue

La leçon à en tirer : « Offrir » un bonus complètement inattendu à vos nouveaux inscrits peut les inciter à rester à vos côtés et à être plus engagés avec votre marque ou votre société.

Raven : Un « welcome email » pour utiliser immédiatement le service

Pour les SaaS (software as a service), proposer un essai gratuit d’un logiciel pendant quelques jours est un levier important de conversion… à condition que les nouveaux inscrits commencent quasi instantanément à tester le service.

C’est un défi particulièrement difficile à relever dans certains cas. De nombreuses personnes s’inscrivent à plusieurs essais gratuits en même temps et finissent par en délaisser les ¾… Si vous faites partie du lot, vous venez de perdre un client potentiel à long terme.

Pour pallier ce problème, il est important de créer un cycle d’emailing qui débute immédiatement, c’est-à-dire dans les minutes qui suivent l’inscription. Votre « welcome email » doit inciter à cliquer et explorer les fonctionnalités de votre produit, voire à envoyer un message si quelque chose n’est pas clair.

Raven, société spécialisée en analyses de webmarketing, est un bon exemple d’entrée en matière :

Raven : un « welcome email » pour utiliser immédiatement le service

Cet email fonctionne particulièrement bien, car plutôt que de proposer de commencer (ou non), il invite à faire un premier choix auquel il est difficile de résister. Qui n’a pas envie de cliquer sur l’une des rubriques proposées pour découvrir ce qu’il est possible de faire ?

Dans le cas où cette approche ne fonctionnerait pas, la dernière phrase invite à une démonstration gratuite pour maîtriser rapidement l’outil.

La leçon à en tirer : Créez un email de bienvenue qui ne souhaite pas que la bienvenue, mais donne directement envie d’explorer votre offre.

GetResponse : Un bon exemple de newsletter qui donne envie de recevoir la prochaine

Proposer un mini-cours gratuit étalé sur plusieurs semaines permet de créer un rendez-vous avec vos abonnés et d’installer une relation de confiance basée sur le partage de votre expertise.

GetResponse, solution réputée d’email marketing, de création d’autorépondeurs et de landing pages, a créé son Académie GetResponse. Dès le 1er épisode, tout est mis en œuvre pour engager et fidéliser le lecteur :

GetResponse : une série d’emails qui donne envie de recevoir le prochain

L’email va droit au but, privilégie un design aéré et axe tout sur le succès des lecteurs, plutôt que sur les fonctionnalités de la solution.

La leçon à en tirer : Eduquez vos lecteurs de manière claire, facile à lire et ludique. En créant un autorépondeur qui déclenche une série de leçons et tutoriels, vous augmentez la fidélité de vos nouveaux inscrits.

UrbanDaddy / Perks : Une approche décalée des deals privés

UrbanDaddy est un site américain réputé pour la qualité exceptionnelle de son copywriting. Il sélectionne les meilleures adresses de différentes villes au gré d’articles décalés, drôles et incisifs.

Mais surtout, le site propose régulièrement des objets haut de gamme ou technologiques à prix cassés, et ce exclusivement à ses membres.

La vente de ces « Perks», c’est leur nom, brise les codes traditionnels des emails des sites de deals tels qu’on les connaît aujourd’hui.

Dans cet exemple, l’objet du mail est « How To Smoke Bourbon » (Comment fumer du Bourbon). A l’intérieur, plus d’une dizaine de deals est présentée et mise en avant par des visuels attractifs et des titres vraiment accrocheurs.

UrbanDaddy / Perks : une approche décalée des deals privés

Pourquoi cela fonctionne-t-il ?

Plusieurs éléments l’expliquent : le caractère exclusif d’une vente d’objets triés sur le volet, des prix réduits réservés aux abonnés, des titres et accroches dans l’air du temps, loin du côté « grand public » d’autres sites de vente.

Ce type d’email ne marcherait donc pas sur n’importe quel site. Mais on voit bien l’importance d’adapter sa stratégie marketing à son audience, en adaptant son mode de consommation, son humour, sa curiosité et surtout son vocabulaire.

L’autre élément important est l’utilisation de la curiosité et du caractère disruptif de certaines associations (Fumer du bourbon ? Taper sur son iPhone avec un marteau ?). C’est une technique sous-exploitée mais que l’on retrouve parfois au gré des campagnes de grandes marques, telles que Harley Davidson.

La leçon à en tirer : Si vous pensez que votre audience est réceptive à ce type d’approche décalée, je vous conseille de vous inscrire sur UrbanDaddy et de créer un dossier dans votre boîte de réception pour vous inspirer de leurs emails.

Tout est en anglais, mais les enseignements sont précieux et vous ne résisterez pas à l’envie d’ouvrir les emails envoyés : les titres sont toujours exceptionnels.

Astuces supplémentaires pour décupler les résultats de vos emailings

  • Segmentez vos abonnés dès le départ

La personnalisation est l’une des clés d’une stratégie web qui performe durablement. En segmentant dès le départ vos abonnés selon leurs intérêts, leur comportement sur votre site ou leurs données démographiques et géographiques, vous augmentez vos chances de les toucher via des offres et emails personnalisés.

Utilisez aussi le prénom de la personne dans vos envois, voire même des suggestions individuelles selon les produits consultés et achetés récemment sur votre site. Amazon n’est pas le seul site à utiliser cette tactique : la plupart des sites de voyage, par exemple, vous recontactent dans la foulée.

  • Imaginez écrire à une seule personne

Oubliez un instant que vous écrivez à une liste d’abonnés, qu’elle soit composée de 10 ou 100 000 personnes. Lorsque vous concevez votre email, imaginez que vous vous adressez à une seule personne, votre buyer persona.

  • Utilisez votre vrai nom et une adresse d’expéditeur à laquelle les gens peuvent répondre

Rien de pire qu’une adresse « noreply » si vous voulez établir une connexion avec vos abonnés. Posez des questions, utilisez votre vrai prénom (voire votre photographie) et incitez les personnes à vous répondre directement, comme le fait Buffer :

Utilisez votre vrai nom et une adresse d’expéditeur à laquelle les gens peuvent répondre

  • Soignez l’objet de vos emails

Personne n’a envie de recevoir une 50e newsletter promotionnelle dans sa boîte de réception. Montrez-vous créatif et annoncez dès l’objet pourquoi votre mail doit absolument être ouvert.

  • Adaptez-les aux mobiles

La plupart des emails sont d’abord ouverts sur mobile (smartphone notamment). Vérifiez que vos envois sont « responsives », testez-les sur différents appareils et limitez drastiquement le nombre d’images présentes dans le corps de l’email.

Quel outil utiliser pour envoyer vos newsletters ? J’ai une forte préférence pour GetResponse. Cependant Aweber et MailChimp sont de bonnes options également. Essayez-les et faites votre choix !

Et vous, quel bon exemple de newsletter auriez-vous choisi ? Avez-vous recours à l’emailing ? Laissez votre commentaire ci-dessous !

Pin It on Pinterest

Share This