Vous aimeriez capter une partie importante des recherches liées à votre thématique, vos produits et services ? Optimiser le référencement naturel de votre site Web le permet, en augmentant votre visibilité, votre trafic… et donc vos ventes finales.

Malgré les parts de marché prises par différents moteurs de recherche (Bing notamment), difficile de parler de SEO en 2016 sans rester concentré sur le référencement sur Google.

Référencement naturel : de quoi parle-t-on ?

Le SEO (Search Engine Optimization), ou référencement organique, consiste à mettre en œuvre différentes techniques pour améliorer la visibilité d’un site Web dans les pages de résultats des moteurs de recherche (SERP).

Malgré le qualificatif de « naturel », le référencement nécessite un certain nombre de manipulations pour parvenir à être bien placé sur des mots clés et thématiques précis.

Cet article aborde les principes clés pour être trouvé sur Internet :

  • Techniques SEO on-page
  • Référencement off-page et netlinking
  • … et une partie dédiée à l’importance du marketing de contenu, et en particulier d’un blog actif et optimisé

Référencement on-page : principes utiles pour optimiser votre site Web

Avant vous lancer, il est important de penser votre stratégie SEO dès le départ.

Si vous le pouvez, évitez donc d’attendre d’avoir construit votre site, pour ensuite vous apercevoir que la manière dont il est conçu n’est pas adaptée à vos objectifs et aux recherches des internautes.

Bien sûr, vous devez commencer par faire vos recherches de mots clés, en les triant par volumes, degré de difficulté, analyse des pages déjà positionnées…

Mais ce n’est pas tout : prenez le temps de parcourir les forums, les commentaires Amazon dans votre domaine, les sites d’avis clients et tout ce qui peut vous aider à saisir l’intention de vos acheteurs à tous ses degrés.

referencement-naturel-buyer-intent-incremys

Source : Wikipedia

Cela vous aidera à bien organiser votre site, mais aussi à développer vos champs sémantiques de la manière la plus complète possible.

Relevez les expressions les plus marquantes (scrapez-les si besoin) et réunissez-les dans un document. Cela vous servira au-delà du référencement de votre site : plus vous connaissez intimement votre marché cible, plus vous parviendrez à convertir une partie de votre trafic en clients.

  • Soignez l’architecture et les URL de votre site Web 

Pour améliorer vos positions organiques, mais aussi l’expérience des internautes sur votre site, vous devez permettre à ces derniers de trouver facilement et rapidement l’information qu’ils recherchent.

Réfléchissez-bien à la hiérarchie de votre site, à la structure de votre navigation, aux noms que vous donnez à vos catégories et à la manière dont elles sont liées entre elles.

Pour aller plus loin sur le sujet de l’architecture de votre site et de son impact sur le SEO, prenez le temps de vous renseigner sur le siloing, le maillage interne et les cocons sémantiques.

Une fois votre site construit, n’oubliez pas de générer votre sitemap (quelques suggestions d’outils sur SEMRush).

Vous pouvez ajouter un fil d’Ariane (breadcrumbs) pour aider les visiteurs à saisir où ils sont, et les moteurs de recherche à comprendre le rôle de votre page dans l’ensemble de votre site.

Enfin, créez des URL courtes, pertinentes et qui incluent idéalement votre mot clé cible. C’est un défi particulièrement relevé pour les gros sites e-commerce.

  • Faites vos recherches de mots clés

Se référencer sur Google, très bien… mais quels sont les mots importants sur lesquels vous souhaitez concentrer vos efforts ?

Avant de vous précipiter dans la rédaction de vos articles, dans l’obtention de liens et dans l’optimisation de vos pages, vous devez absolument prendre le temps de faire vos recherches de mots clés.

De nombreux outils SEO sont à votre disposition pour identifier :

  • Les mots clés principaux (par thématiques, par volumes de recherches, par concurrence, etc.)
  • Les mots clés de longue traîne
  • Les mots clés LSI…

Vous pouvez utiliser Google Keyword PlannerKeywordTool…Un tableau Excel bien organisé peut vous suffire pour démarrer.

referencement-naturel-outils-pour-longue-traine-et-mots-cles-incremys

Exemple de recherche avec la version gratuite de Keyword Tool

  • Remplissez les balises ALT des images

Les robots des moteurs de recherche ne peuvent pas voir les images. C’est pourquoi pour optimiser le référencement de ces dernières, il est important de bien les nommer et de remplir pour leurs balises « ALT» avec des mots clés descriptifs. Pensez à utiliser au moins une fois votre mot clé principal et privilégiez le tiret à l’underscore.

Pour une raison similaire, assurez-vous que votre contenu important est en HTML.

  • Faites une bonne première impression pour limiter le taux de rebond

A priori, le taux de rebond de vos pages que vous voyez dans Google Analytics n’est pas un facteur de référencement naturel.

En revanche, si le visiteur revient quasi immédiatement sur Google, ce rebond peut jouer en votre défaveur : il indique que la qualité de votre page ou sa pertinence vis-à-vis de la recherche n’était peut-être pas à la hauteur.

Votre objectif est de vous assurer que les internautes restent chez vous lorsqu’ils arrivent depuis un moteur de recherche : le design, la qualité du contenu, l’utilisation de médias variés ou encore la vitesse de la page sont autant de facteurs qui vous aident à retenir ces visiteurs.

  • Créez des balises Title uniques et pertinentes

Chaque page de votre site Internet doit disposer d’une balise <title> optimisée pour le mot clé qu’elle cible.

Il s’agit du titre de votre page. C’est donc elle qui apparaît au niveau de l’onglet du navigateur, ainsi que dans les SERP : la difficulté est d’insérer votre mot clé cible dans ce titre, tout en attirant l’attention de l’internaute. Lorsqu’il effectue une recherche ciblée, a-t-il tout de suite le sentiment que vous allez répondre à ses attentes ?

Exemple de résultat lié à la requête « achat grands crus millésimés» :

referencement-naturel-optimisation-balise-title-incremys

Le titre pourrait être encore plus précis et plus court, mais il s’agit d’une homepage.

Votre titre doit être unique, court, descriptif… et optimisé pour votre référencement. Vous pouvez lui ajouter le nom de votre marque ou de votre société s’il vous reste suffisamment de place.

  • La meta description compte-t-elle encore?

Même si le texte que vous insérez en meta description d’une page ou d’un article de blog n’est pas un critère de référencement en tant que tel, Google peut utiliser tout ou partie de ce texte au niveau d’une page de résultats.

Autre point important : en remplissant au mieux cette balise selon les attentes de l’internaute, vous pouvez augmenter votre taux de clics (CTR) dans les SERP.

  • Optimisez les balises heading (h1, h2, h3, etc)

Ces dernières facilitent la compréhension de votre contenu par les moteurs de recherche. Elles vous permettent aussi de structurer hiérarchiquement vos propos : un titre h1 est donc plus important qu’un sous-titre h2, etc.

N’abusez pas de votre mot clé principal et préférez ajouter des synonymes, termes appartenant au même champ lexical ou expressions de longue-traîne à vos sous-titres.

  • Créez des liens internes et externes

A l’exception de vos pages produits si vous tenez une boutique e-commerce, pensez à ajouter des liens vers d’autres sites sur le même sujet (idéalement de taille et de réputation importantes, comme Wikipedia).

Un autre aspect important est la création de liens internes entre différentes pages de votre site. Variez les ancres pour éviter la suroptimisation.

  • Accélérez votre site

La vitesse de chargement est un critère de référencement naturel, qui s’effectue page par page dans le cas de Google.

Mettez tout en œuvre pour l’améliorer : testez-la, paramétrez un bon système de cache si ce n’est pas déjà fait, utilisez un CDN, menez à bien toutes les opérations d’optimisation suggérées par les outils de tests, compressez vos images, etc.

  • Soyez mobile friendly

Le Mobilegeddon annoncé a-t-il impacté votre site ? Dans tous les cas, votre référencement naturel doit prendre en compte l’exigence « mobile friendly » des moteurs de recherche (Google, pour ne pas le citer).

Vous ne savez pas si des pages spécifiques sont parfaitement adaptées à la consultation sur mobile ? Passez le test ici.

  • Utilisez Schema.org

Schema.org est un schéma de micro-données qui permet aux moteurs de recherche de mieux saisir le sens du contenu de vos pages (Google, Bing, Yandex, Yahoo !). Ce système permet d’associer un nom à une valeur, ce qui aide les moteurs à catégoriser votre contenu.

Si vous avez déjà utilisé les « rich snippets » sur votre site Web, vous comprendrez mieux de quoi il s’agit :

referencement-naturel-rich-snippets-exemple-schema-org-incremys

En implémentant Schema sur vos pages, vous indiquez aux crawlers ce que votre contenu signifie, pas seulement ce qu’il dit.

  • Spécificité e-commerce : les URL dynamiques et le risque de contenu dupliqué

Les sites e-commerçants font face à de nombreux points d’optimisation supplémentaires, en particulier pour éviter la duplication de contenu.

Nous aurons l’occasion d’en reparler, mais citons déjà l’importance d’utiliser des URL canoniques et de créer des descriptions de produits uniques.

Netlinking et SEO: obtenir des liens vers votre site

Les efforts d’optimisation de votre site ne suffisent pas : vous devez aussi travailler votre référencement naturel « offpage ».

Le but est d’obtenir des liens de qualité (backlinks) vers différentes pages de votre site Internet.

Pour les obtenir, une variété d’options sont à explorer :

  • Les annuaires
  • Les liens dans des articles de sites satellites
  • Les forums
  • Les commentaires
  • Le guestblogging
  • Les sites de social bookmarking…

Le tout est de varier les sources, les profils de sites et de blogs, les types et ancres de liens… faites appel à un référenceur professionnel pour y parvenir et passez vos concurrents à la moulinette d’outils spécialisés, au risque de retourner votre profil de liens contre vous.

Autre point important : si votre société ou offre est ciblée géographiquement, l’optimisation de votre référencement local est indispensable (Google MyBusiness, etc.).

Comment le marketing de contenu et un blog peuvent booster votre référencement naturel

Qu’il s’agisse de référencement on-page ou off-page, une stratégie active de marketing de contenu peut vous aider à faire la différence.

Le plus efficace est de commencer par tenir un blog.

Pourquoi ?

  • Vous pouvez publier sur les sujets liés à vos produits ou services. Cela vous permet d’exploiter au maximum les possibilités de mots clés de longue traîne, les expressions de LSI (Latent Semantic Indexing), les synonymes
  • En soi, le contenu « frais » n’impacte pas directement votre référencement naturel. Mais plus vous obtenez de partages, d’inscriptions, de visites répétées et de lecteurs fidélisés, plus vous augmentez l’impact de votre site.
  • Les signaux sociaux ne sont pas un critère direct pour ranker, mais ils tendent à améliorer les positions de certaines pages.
  • La possibilité de développer votre notoriété, d’écrire sur différents sujets ou de publier des vidéos, podcasts ou infographies variés augmente vos opportunités d’obtenir des backlinks.
  • Vous disposez d’un espace où publier du contenu long (plus de 2000 mots). Ce type de format tend à mieux performer dans les SERP.

referencement-naturel-article-long-blog-professionnel-incremys

source

 

En résumé : un blog est indispensable pour améliorer votre référencement naturel à moyen et long terme.

Si vous ne l’avez pas lu, consultez notre article sur les nombreux avantages d’un blog professionnel.

Avez-vous ouvert un blog pour votre entreprise ? Quel est son impact SEO ?  Partagez son adresse et vos retours d’expérience en nous laissant un commentaire ci-dessous !