Si concevoir un bon site Internet prend du temps, le transformer en machine de guerre est tout aussi chronophage.

Trouver le format qui ravit le visiteur tout en augmentant votre chiffre d’affaires demande du temps de réflexion, d’hypothèses et de tests.

Pour autant, certaines modifications peuvent améliorer votre site Internet dès le moment où elles sont en ligne, c’est-à-dire dès aujourd’hui.

Dégagez vite quelques heures pour mettre en place les idées qui suivent !

1) Déclarez clairement quelle est votre mission

De nombreux marketeurs et entrepreneurs se concentrent sur une série de tactiques, d’outils et de canaux (leur blog, Facebook, Twitter, AdWords, emailing….) en omettant de préciser le « pourquoi » de leur existence avant de s’attacher au « quoi et comment ».

Non, cela n’a rien d’une démarche spirituelle : le « mission statement », forme anglophone sous laquelle le concept a été développé, est tout simplement l’expression de la raison d’exister d’une société.

Pourquoi faites-vous ce que vous faites ?

Cela vous aidera non seulement à immédiatement capter l’attention de la bonne audience, mais aussi à vous poser les bonnes questions lorsque vous créez votre stratégie de contenu.

La compagnie américaine low-cost Southwest Airlines vise ainsi à démocratiser le voyage.

Déclarez clairement quelle est votre mission

Ce n’est pas qu’une déclaration d’intention : tout investissement, opportunité d’ouvrir de nouvelles lignes ou campagne marketing est mis de côté s’il ne correspond pas à l’ADN de la société.

Votre déclaration de mission devrait idéalement inclure les éléments suivants :

  • l’audience cible
  • ce que vous allez lui apporter
  • les résultats qu’elle va en obtenir

Vous pouvez insérer cette présentation en page d’accueil, au niveau de votre page « A Propos » ou à tout autre endroit « premium » où votre public peut la lire.

N’oubliez pas qu’il ne s’agit pas de parler de ce que vous vendez, mais de ce que en quoi vous croyez.

2) Allégez vos barres latérales (sidebars)

C’est l’une des tentations les plus présentes pour les utilisateurs de WordPress : multiplier les widgets dans la barre latérale. Le CMS rend en effet leur mise en place très facile.

Pourtant, les sidebars sont contre-productives dans de nombreux cas :

  • Elles augmentent le temps de chargement de la page
  • Elles distraient le visiteur (et réduisent donc les conversions)
  • Elles ont peu d’intérêt sur mobile

S’il peut être intéressant de tester leur suppression pure et simple, vous pouvez déjà commencer par faire le ménage dès aujourd’hui.

Avez-vous vraiment besoin d’un widget Facebook, d’un flux Twitter, de vos publicités AdWords ou affiliées, d’un nuage de mots clés ou encore d’un calendrier ?

Choisissez vos combats et concentrez-vous sur l’objectif premier de votre page. Les barres latérales réduisent votre impact sur le visiteur ; lui tendre 10 perches n’augmente pas de 10 fois vos chances qu’il les saisisse, bien au contraire.

Notre conseil : privilégiez plutôt un seul widget (newsletter, ebook, etc.) et rendez-le « sticky », c’est-à-dire qu’il défilera en même temps que le lecteur scrolle.

3) Installez un pop-up

Un site actif et conçu pour durer implique de ne pas uniquement dépendre des sources de trafic « extérieures » : référencement naturel, Facebook, publicités….

Il est donc primordial de faire grossir votre liste d’abonnés pour disposer d’un moyen de contact sans intermédiaire, peu coûteux et au ROI exceptionnel : l’emailing.

Il existe plusieurs manières de le faire, mais la plus rapide est d’installer un pop-up.

Vous n’aimez pas les pop-ups ?

Ce n’est pas la question : avant de hurler « jamais sur mon site » et de fermer cet article, demandez-vous pourquoi tant de sites les utilisent.

La réponse est simple : ils sont très efficaces !

Quel est votre taux d’inscription quotidien à l’heure actuelle ?

Installez un plugin dès aujourd’hui, soignez son design et votre offre et observez les résultats pendant 1 ou 2 semaines…

Revenez commenter cet article à la fin de votre test : vous aurez sûrement de jolis chiffres de croissance à présenter !

Si vous hésitez sur la solution de pop-up à adopter, vous pouvez vous tourner vers des références WordPress :

Des produits plus avancés existent, mais ceux-ci vous aideront à vous lancer. Vous pouvez directement connecter vos formulaires à votre solution d’emailing.

4) Ajoutez des liens internes à votre contenu

S’il est fondamental d’insérer des liens vers d’autres sites que le vôtre, prendre le temps de lier vos articles et pages entre eux est tout aussi important.

Lorsque vous publiez un nouvel article, regardez quels autres contenus peuvent préciser ou compléter la lecture de ce dernier.

Vous pourrez alors « tisser » un réseau de liens internes, ce qui contribue à améliorer votre référencement naturel, mais aussi à augmenter le temps passé par les visiteurs sur votre site.

Ci-dessus, le lien « améliorer votre référencement naturel » est un exemple de lien interne vers notre tutoriel dédié aux astuces SEO. Simple, non ?

5) Installez un plugin de cache

La vitesse de chargement de vos pages impacte directement leur référencement et le nombre de visiteurs qui décident ou non de rester.

Si de nombreux facteurs contribuent à l’amélioration du temps de chargement de votre site, vous pouvez d’ores et déjà agir en installant un plugin de cache :

D’autres options incluent l’utilisation d’un CDN, l’optimisation des images, la création de sprites CSS ou encore le passage… à un meilleur hébergement.

6) Améliorez vos calls-to-action en affinant leur couleur et leur texte

Même si vous avez soigné votre page d’accueil et vos landing pages individuelles, vérifiez que la couleur de vos boutons CTA (call-to-action) contraste avec le reste de la page et que vous avez choisi un message orienté vers l’action.

Pour trouver le bon texte, mettez en avant ce que veut obtenir le visiteur lorsqu’il clique sur un bouton. Plus vous vous montrez précis, plus vous augmentez vos chances de convertir votre visiteur, à l’image du bouton « Show Me My Heatmap » de CrazyEgg.

Améliorez vos calls-to-action en affinant leur couleur et leur texte

« Soumettre » ou « envoyer » sont loin d’être les appels à l’action les plus performants…

7) Travaillez votre page « A propos »

Votre page « A Propos » est une page de vente presque comme les autres.

Vous devez donc vous poser les bonnes questions pour l’écrire :

  • A qui vous adressez-vous ?
  • Quelle action souhaitez-vous que le visiteur de cette page accomplisse ? Vous contacter ? S’inscrire à votre newsletter ?
  • Que pouvez-vous lui promettre ?
  • Quel vocabulaire peut le toucher ?

Contrairement à ce que son nom indique, elle doit donc aussi être tournée… vers vos lecteurs et clients.

Cela signifie qu’écrire 50 lignes sur vous, votre histoire, vos qualités, vos produits ou le profil complet de vos fondateurs a peu de sens si vous ne mettez pas ce storytelling au profit d’une connexion immédiate avec les internautes.

  • Lors d’une première visite, vos clients potentiels ne sont pas réellement intéressés par qui vous êtes. Ils veulent surtout savoir ce que vous pouvez faire pour eux. Regardez par exemple comment Help Scout introduit la présentation de l’entreprise :

Travaillez votre page « A propos »

Pour améliorer votre approche, ne considérez donc pas votre page « A Propos » comme un monologue qui vous concerne, mais bien comme un dialogue avec les pensées de vos visiteurs.

  • Le second impact de votre page « A Propos » est de montrer que vous partagez les mêmes valeurs et le même univers que vos lecteurs et clients.

Cela renforce le principe d’appréciation et d’amitié théorisé par Robert Cialdini. Si vous n’avez pas lu son ouvrage Influence: The Psychology of Persuasion, prenez le temps de lire cet article qui vous aidera à améliorer vos pages.

8) Utilisez de vraies photographies de personnes

Plutôt que de publier des photos génériques issues de « stocks », ou d’omettre purement et simplement de vous mettre en avant, prenez le temps de réunir les portraits de votre équipe… ou le vôtre si vous entreprenez seul.

La présence d’un « vrai » visage apaise les inquiétudes d’un visiteur en lui rappelant qu’il est face à quelqu’un de réel derrière l’écran.

Une photographie attire aussi le regard, ce qui vous permet d’optimiser vos landing pages ou votre page d’accueil.

Enfin, lorsque vos services ou produits nécessitent un service de support de confiance, vous avez tout à gagner à mettre en avant les membres de l’équipe.

Utilisez de vraies photographies de personnes

Comme Unbounce.com, montrez votre visage et celui de votre équipe : c’est un indicateur de confiance qui retiendra l’attention de vos visiteurs.

Pour en savoir plus sur l’effet qu’ont les visages humains dans le cadre de la psychologie du web design, vous pouvez lire cet excellent article sur le blog d’Usabilla.

9) Réduisez le nombre de slides ou supprimez vos carrousels

Si les sliders d’images peuvent être très utiles sur une page produit d’un site d’e-commerce, ils ont tendance à détourner l’attention des visiteurs – notamment sur la page principale, où ils sont souvent installés…

Si votre thématique s’y prête et que votre carrousel est indispensable, réduisez le nombre de slides pour éviter de perdre des internautes en cours de route. D’après cette étude en effet, une part infime de votre trafic visionne la 4e ou 5e image.

Réduisez le nombre de slides ou supprimez vos carrousels

Source : ErikRunyon.com

Vous pouvez aussi tester sa suppression, qui vous permettra de vraiment emmener vos visiteurs vers les sections qui sont importantes dans votre tunnel de conversion.

Bien entendu, n’oubliez pas d’analyser vos statistiques comportementales pour en tirer les conclusions adaptées à votre site Internet !

10) Ajoutez des témoignages et logos de vos clients

Pourquoi un visiteur devrait-il vous faire confiance en devenant votre client ?

Pour désamorcer les questions qu’il peut se poser et l’anxiété ressentie face à une demande d’action (inscription, achat…), mettre en avant des témoignages de clients satisfaits est particulièrement efficace.

Idéalement, ces derniers doivent être accompagnés d’une photographie, du nom de la société ou du site, ainsi que de l’expression des résultats que vous lui avez permis d’obtenir. Si votre support client est exceptionnel, faites-le aussi savoir !

Un autre point important est la présence de logos et de certifications, qu’il s’agisse de clients de référence ou de systèmes de protection (paiements en ligne, garantie, livraison gratuite, etc.).

Quelles autres astuces donneriez-vous pour améliorer son site Internet ? Partagez votre avis en nous laissant un commentaire ci-dessous !

Crédit image : Duncan c