Les 15 problèmes les plus fréquents des sites WordPress des PME, TPE et entrepreneurs (et comment les résoudre)

Chaque mois, nous effectuons des dizaines de diagnostics de sites WordPress de PME, TPE et entrepreneurs. Nous avons remarqué qu’un certain nombre d’erreurs sont fréquemment présentes, ce qui nuit à la performance commerciale. Nous avons donc compilé une liste des problèmes les plus fréquents, ainsi que la manière d’y remédier, pour que votre site en soit exempt !

1) Un site impersonnel et déshumanisé

Puis-je dire qui vous êtes en moins de 4 secondes?

Un site Internet efficace, que l’on a envie de suivre et de contacter, doit créer une relation de confiance et non pas donner l’impression de lire un robot.

Présentez votre équipe, ajoutez des photographies et n’hésitez pas à installer un système de « live chat » pour échanger en direct avec vos visiteurs.

2) Une page d’accueil sans proposition de valeur (USP)

Vous n’avez que quelques secondes pour retenir l’attention d’un visiteur.

Que faites-vous précisément et comment répondez-vous à ce qu’il cherche ? Travaillez votre Proposition de Valeur pour que l’internaute sache immédiatement qu’il est au bon endroit.

Problème fréquent sur les sites WordPress des TPE et entrepreneurs : Une page d’accueil sans proposition de valeur (USP)

3) Un site qui semble être abandonné

Imaginez recevoir un email de démarchage dans votre boîte de réception.

Vous suivez le lien sans trop savoir où vous allez et tombez sur des images cassées et un blog qui n’a pas été mis à jour depuis plus d’un an.

Cas imaginaire ? Non…Voici un exemple récent dont nous tairons la source :

Problème fréquent sur les sites WordPress des TPE et entrepreneurs : Un site qui semble être abandonné

Rajoutez à cela une photographie clairement issue de stock, et vous obtenez un site qui peine à séduire en pleine campagne promotionnelle…

4) Trop de liens morts

Dans la même veine, mais plus discret, le problème des liens morts n’est pas toujours facile à repérer, car il s’agit souvent de liens insérés directement dans les articles.

Plusieurs outils vous permettent de vérifier les liens morts présents sur votre site WordPress : le plugin gratuit Broken Link Checkers, l’outil LinkChecker, Screaming Frog SEO Spider ou cette extension Firefox vous permettent de passer votre blog ou site en revue.

5) Pas de blog

WordPress n’est pas qu’un outil de blogging : des millions de sites statiques sont créés avec le CMS.

Pour autant, le blog n’est pas un accessoire et permet d’améliorer son référencement tout en attirant de nouveaux visiteurs et clients.

Les acteurs e-commerce, sociétés de prestations de services et indépendants, notamment, ont tout intérêt à ajouter un blog à leur installation. Cela se fait en quelques clics seulement et permet d’avoir un outil puissant de marketing.

Voici quelques exemples de bons blogs d’entreprises dont vous pouvez vous inspirer, et quelques conseils pour trouver des idées d’articles.

6) Pas de web analytique (ou très peu consultée)

La web analytique consiste à analyser les statistiques et les comportements de vos visiteurs. Si WordPress permet de le faire « en interne », l’outil le plus répandu reste Google Analytics (qui est gratuit et très complet).

Trop de sites délaissent le suivi de leurs visiteurs, voire même n’installent aucun système de tracking. Pourtant, cela permet d’identifier ce qui fonctionne le mieux, d’apprendre à mieux connaître son audience et donc de lui proposer du contenu sur-mesure.

La web analytique permet aussi de tester les performances de votre site, de suivre le parcours des utilisateurs et d’affiner l’ergonomie de chaque page. En d’autres termes : si votre site Internet vous sert de levier commercial, vous ne devriez pas vous en passer.

Si Google Analytics vous paraît trop compliqué, optez pour une solution premium comme KISSmetrics.

Problème fréquent sur les sites WordPress des TPE et entrepreneurs : Pas de web analytique (ou très peu consultée)

7) Pas d’appel à l’action

De nombreuses sociétés travaillent leurs pages et articles, soignent leurs visuels et tiennent leur blog à jour… mais oublient d’ajouter des appels à l’action pour inciter le visiteur à passer à l’étape suivante.

Vérifiez que vos articles les plus lus, votre page d’accueil, la présentation de votre entreprise et vos pages de présentation de vos produits et services comportent bien des boutons « CTA » : s’inscrire à la newsletter, demander un devis, ajouter un produit au panier…

Voici quelques pistes pour optimiser vos appels à l’action.

8) Pas de témoignages clients ou de « social proof »

Plusieurs leviers psychologiques permettent de convaincre un visiteur de vous faire confiance. Parmi eux, la « preuve sociale ».

Elle consiste à mettre en avant des témoignages clients, des logos d’entreprises ou un grand nombre de fans sur les réseaux sociaux pour persuader le prospect que si autant de personnes ont été convaincues, c’est que votre société en vaut la peine.

Vérifiez que vous avez mis en avant un ou plusieurs élément(s) qui renforcent l’image de votre entreprise. Si vous n’avez pas encore de témoignages clients, c’est le moment de vous y mettre… Voici comment vous y prendre.

9) Une page Contact sous-optimisée

Un formulaire trop long, une adresse email absente, pas de photographie ou de plan pour situer votre entreprise : de nombreux éléments peuvent perturber l’efficacité de votre page Contact.

Notez tout de même que proposer un formulaire long, avec beaucoup d’informations à remplir, peut inciter vos visiteurs à vous appeler directement au téléphone, si c’est ce que vous souhaitez ! (à manier avec précaution)

10) Aucune interaction possible

De trop nombreux sites continuent d’ignorer l’importance des réseaux sociaux et de l’interaction.

Certains blogs ne permettent pas de laisser de commentaires ou omettent les boutons de partage sur réseaux sociaux.

A l’inverse, certains en abusent, ce qui peut réduire leur taux de conversion. Vérifiez que vos réseaux sociaux sont actifs et que vous incitez vos visiteurs à vous suivre, à commenter ou interagir avec vous.

De nombreux plugins et outils gratuits existent. Profitez-en ! Et jetez un coup d’oeil à nos conseils pour augmenter le partage.

11) Des fautes d’orthographe trop fréquentes

Si vous publiez tous les jours (voire plusieurs fois par jour), il peut arriver que des fautes d’orthographe ou des erreurs se glissent dans vos textes lors de leur publication.

Néanmoins, prenez le temps de bien relire vos pages statiques. Elles reflètent l’identité de votre entreprise et présentent vos produits et services. Une erreur de frappe ne joue pas en votre faveur. Faites-en de même pour vos articles.

12) Un site Wordpress à moitié traduit

La grande majorité des thèmes et plugins WordPress (gratuits ou payants) sont livrés en anglais. Traduire un thème ou un plugin prend du temps. Vous ne devriez pas négliger cette étape, car les expressions non traduites renvoient une image peu professionnelle de votre site et de votre blog.

Les plus courantes sont « read more », « next/previous post », « search », « leave a comment ».

Problème fréquent des sites WordPress des TPE et entrepreneurs : un site WordPress à moitié traduit

Pour traduire votre thème ou plugin WordPress, utilisez Poedit ou le plugin Codestyling Localization.

13) Des balises SEO non remplies

Le plugin WordPress SEO by Yoast est gratuit et vous permet de vérifier que vos articles et pages répondent bien à vos mots clés principaux. Pourquoi se passer d’une telle fonctionnalité, d’autant que même les débutants peuvent la prendre en main facilement ?

Si ce n’est pas déjà fait, installez le plugin et remplissez les champs suggérés pour chaque article. Voici nos conseils pour optimiser vos articles sous WordPress.

14) Pas de sauvegarde régulière (voire pas de sauvegarde du tout)

Cette négligence n’arrive généralement qu’une fois : il suffit d’un problème avec une base de données, un fichier corrompu ou une attaque pour perdre une partie, voire l’intégralité de son site WordPress.

Si vous n’avez pas de sauvegarde, vous perdez tout le travail effectué sur votre site : toutes ces heures passées à peaufiner la description de vos produits et services, à décrire les valeurs de votre entreprise… sans parler de tous les articles que vous avez publiés !

Pensez donc à sauvegarder régulièrement tous vos fichiers, manuellement ou avec l’aide d’un plugin !

15) Une installation WordPress non mise à jour

Problème fréquent des sites WordPress des TPE et entrepreneurs : une installation WordPress non mise à jour

Nombre d’entreprises oublient de mettre leur site ou leur blog à jour. Ayez le réflexe de le faire, qu’il s’agisse de WordPress, de votre thème ou de vos plugins : vous bénéficierez des dernières fonctionnalités tout en améliorant la sécurité de votre site.

Vous reconnaissez-vous dans certains des points abordés ? Il est temps d’agir !

Crédit photo : jasmeet

Pin It on Pinterest

Share This