Vous serez sûrement d’accord sur ce point :

Augmenter le trafic de son site Internet est le défi numéro 1 des entrepreneurs misant sur leur présence en ligne.

A première vue, il n’y a pas 10 000 solutions pour y parvenir :

  • Publier plus souvent
  • Publier des articles plus longs
  • Passer plus de temps à les promouvoir
  • Chercher de nouveaux mots clés de longue traîne et attendre que les résultats se fassent sentir

Bien sûr, cette approche fonctionne.

Mais elle demande un investissement considérable dans la création de contenu, ce qui n’est pas gérable à long terme pour de nombreux sites Internet.

Et si, plutôt que d’avancer à l’aveugle, il était possible d’augmenter la fréquentation de votre site en se basant sur une analyse précise du trafic existant ?

Nous allons vous montrer précisément comment c’est possible avec Google Analytics et Google Webmaster Tools.

Il existe des milliers d’articles sur la manière de configurer Google Analytics pour le suivi de votre site.

Ce qui nous intéresse aujourd’hui, c’est de répondre à la question suivante : « Comment utiliser ces données pour booster votre trafic ? »

5 rapports à suivre pour optimiser votre stratégie d’acquisition

Le nombre d’informations que vous pouvez analyser est vraiment très important, mais pour agir concrètement sur votre trafic, nous vous conseillons de suivre les données suivantes :

  • Les pages les plus consultées : nous allons voir comment les utiliser pour attirer plus de visiteurs.
  • Celles qui convertissent le plus : si vous avez défini des objectifs dans Google Analytics, regardez quelles pages et sources de trafic vous amènent le plus de conversions. Le tout est d’augmenter votre trafic, mais le but est qu’il soit qualifié !
  • Les mots clés (ceux auxquels vous avez accès) : depuis l’explosion du « not provided », il est plus difficile de connaître les mots clés qui drainent un maximum de trafic qualifié. Vous pouvez néanmoins croiser les données de Google Analytics avec celles de Webmaster Tools (limitées dans le temps). Ces termes vous serviront à trouver de nouvelles expressions liées et à optimiser vos articles existants pour capitaliser sur les plus porteurs.
  • Le ratio « new visitors » / « returning visitors » : si 80% de votre trafic est composé de nouveaux visiteurs, votre stratégie va être de capturer plus efficacement leur adresse e-mail sur le contenu existant, plutôt que de continuer à ajouter de nouveaux articles et à ne jamais revoir une partie de votre audience. Plus vous aurez d’abonnés, plus vous augmenterez votre trafic avec une newsletter régulière.
  • Les meilleurs jours de fréquentation : en identifiant les périodes stratégiques, vous pouvez maximiser l’impact des articles les plus importants et toucher une plus large audience… ce qui signifie aussi plus de partages sociaux et d’inscriptions à la newsletter. Croisez ces données avec vos statistiques Facebook et Twitter.

Nous allons maintenant voir concrètement comment agir.

Augmentez votre trafic récurrent

En publiant beaucoup et en étant actif sur les réseaux sociaux, vous drainez un nombre important de nouveaux visiteurs.

Mais pour augmenter votre trafic, il est important d’en capter une partie pour en faire des lecteurs réguliers.

Augmentez votre trafic récurrent

Pour y parvenir :

  • Installez un formulaire dans votre barre latérale, et / ou une popup, pour l’inscription à votre newsletter
  • Ajoutez un call to action à la fin de chaque article
  • Reprenez la liste de vos articles et pages les plus consultés et créez un bonus spécifique pour chacun d’entre eux.

Par exemple, si votre article le plus performant porte sur des techniques d’emailing, créez un PDF qui montre étape après étape comment créer un auto-répondeur. Proposez-le en téléchargement en échange d’une adresse e-mail.

Focalisez-vous sur les contenus que vos visiteurs préfèrent

Vous avez probablement créé un calendrier éditorial avec différents formats et thématiques de contenu.

Si vous venez de lancer votre blog, il est important de vous y tenir. Mais après quelques mois, vous devriez déjà avoir des données précieuses sur ce qui fonctionne… et ne fonctionne pas.

Vous observerez peut-être que certains sujets comptent pour 50 % de votre trafic et que les articles sous forme de listes ont tendance à surperformer.

Dans ce cas, modifiez votre approche et créez plus de contenu similaire.

Cela ne veut pas dire qu’il faille renoncer au reste, mais concentrez-vous sur ce qui a déjà fait ses preuves !

Renforcez le référencement de vos mots clés les plus importants

Connaître quels mots clés stratégiques vous apportent du trafic qualifié vous permet bien sûr de créer du nouveau contenu, mais aussi d’améliorer vos articles existants.

Malgré l’essor du « not provided », vous devez déjà avoir une idée des expressions qui vous apportent beaucoup de visiteurs.

Complétez vos recherches en analysant les termes fournis dans Google Analytics et Google Webmaster Tools, puis listez les 10 ou 20 mots clés qui ont le plus d’impact.

Ensuite, procédez en 3 étapes :

  • Complétez vos pages et articles existants en vérifiant que ces mots clés y sont bien présents (en respectant les thématiques). Essayez d’atteindre au moins 2 000 mots sur les contenus les plus importants.
  • Rendez-vous sur Keywordtool.io et générez des idées de mots clés de longue traîne dérivés de vos mots clés principaux.
  • Remplissez les balises « alt » et les titres de vos images en prenant en compte votre nouvelle liste

Keywordtool, comme son concurrent Ubersuggest, vous livre gratuitement les expressions recherchées par les internautes sur Google, sans avoir à les relever une par une :

Keywordtool vous livre gratuitement les expressions recherchées par les internautes sur Google

Voici le résultat, que vous pouvez copier en un clic :

Renforcez le référencement de vos mots clés les plus importants avec Keywordtool

Vous pouvez, si vous le souhaitez, transférer cette liste de mots clés dans Google Keyword Planner pour obtenir une estimation de leur volume de recherche, mais ce n’est pas obligatoire.

L’idée ici est de ne pas se précipiter pour créer du nouveau contenu, mais de compléter des articles existants en y ajoutant de nouvelles sous-parties et en vérifiant tous les points de leur optimisation.

Vérifiez aussi que vous avez bien des liens internes et sortants dans vos pages les plus consultées.

Déclinez vos 10 contenus « stars » en vidéos YouTube

D’après Brian Dean du site Backlinko, il est plus facile de ranker sur YouTube qu’il ne l’est sur Google.

Mais qui a dit qu’il fallait choisir entre les deux ?

Capitalisez sur vos thématiques les plus populaires pour générer du trafic supplémentaire depuis YouTube.

Relevez vos 10 meilleurs articles dans Google Analytics et créez une vidéo liée au thème de chacun d’entre eux :

  • Tutoriel
  • Démonstration d’un produit
  • Vidéo divertissante
  • Enregistrement de webinaire…

Optimisez ensuite la description et les attributs de votre vidéo pour qu’elle soit bien positionnée sur YouTube, tout en insérant un lien vers votre article dans sa description.

Déclinez vos 10 contenus « stars » en vidéos YouTube

Source : Tag Seo Blog

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter cet excellent tutoriel.

Augmentez votre trafic depuis les moteurs de recherche, sans aucun changement de positionnement

Bien sûr, les premières positions dans les pages de résultats des moteurs de recherche ont tendance à s’approprier la plupart du trafic.

Mais avant de passer des nuits blanches à viser la première place, vous pouvez déjà donner un sérieux coup de pouce à vos pages déjà référencées sur la première page de Google.

La solution ? Améliorer le taux de clics (CTR) en modifiant vos titres et meta descriptions.

Concrètement, les rankings restent les mêmes, mais vous obtenez plus de trafic naturel.

  • Etape 1 : Connectez-vous à votre compte Google Webmaster Tools

Dans Trafic de recherche > Requêtes de recherche, vous trouverez les pages les plus populaires, ainsi que les requêtes les plus fréquentes qui mènent à votre site Internet.

Téléchargez ces données pour les analyser plus facilement.

  • Etape 2 : Isolez les pages les plus performantes

Les données sur les requêtes vous livrent un nombre d’impressions, les clics enregistrés, le CTR et la position moyenne dans les SERP.

Relevez toutes les requêtes qui ont un grand nombre d’impressions, mais obtiennent peu de clics : cela signifie que les visiteurs voient vos pages, mais qu’ils n’ont pas envie de cliquer ! Il faut donc changer les titres et descriptions.

Améliorer le taux de clics (CTR) en modifiant vos titres et meta descriptions.

Vous pouvez faire la même chose avec vos pages les plus populaires : si une belle position sur Google n’a qu’un CTR de 10 % , vous pouvez sûrement viser les 20 % en effectuant quelques modifications !

  • Etape 3 : Croisez ces données avec le rapport « Pages de destination » (Landing Pages) de Google Analytics

Il est important de comparer les rapports de Google Webmaster Tools avec celles de Google Analytics, qui vous permet de voir vos landing pages les plus populaires et leurs performances SEO.

Rendez-vous dans Acquisition > Optimisation du référencement > Pages de destination pour trouver de nouveaux points stratégiques à optimiser.

Le CTR indiqué est plus faible que dans Google Webmaster Tools ? C’est normal : le rapport Google Analytics prend en compte tous les mots clés liés à la page, et non pas une seule expression.

Au même niveau, vous trouverez également un rapport sur les requêtes, avec la possibilité de cibler une période personnalisée.

  • Etape 4 : Modifiez vos titres et descriptions

Nous arrivons à l’étape pratique : la modification des descriptions et des titres pour augmenter le taux de clics.

Regardez par exemple ce qui ressort lorsque vous recherchez un « plugin wordpress ». Sur lequel de ces 2 sites allez-vous cliquer par réflexe ?

Modifiez vos titres et descriptions pour améliorer vos CTR

Probablement le 1er, car son titre et sa description sont personnalisés, parlent au visiteur et incluent clairement le mot clé.

Pour optimiser vos descriptions et vos titres, utilisez le plugin gratuit SEO By Yoast. Notez qu’il fonctionne aussi pour les catégories !

Vous ne savez pas quel texte indiquer ? Inspirez-vous des publicités AdWords diffusées par vos concurrents.

Réseaux sociaux : automatisez, mettez de côté, investissez

Vous ne pouvez pas être partout à la fois : Facebook, LinkedIn, Twitter, Scoop.it, Google Plus, Medium, SlideShare…

Et même si vous le pouviez, il n’est pas rationnel d’en attendre les mêmes résultats.

Dans Google Analytics, générez un rapport complet sur le trafic que vous apportent les différents réseaux où vous êtes actif.

Regardez ensuite si l’audience (par site) atteint les objectifs de conversion que vous avez paramétrés. Ce point est important pour déterminer si des campagnes payantes peuvent être envisagées… et rentables.

Les données obtenues vont vous permettre de prendre des décisions importantes pour augmenter votre trafic :

  • Sur quel réseau social vous concentrer
  • Sur quels sites vous perdez du temps
  • Quelle forme d’article ou de contenu privilégier
  • Quels types de titres et d’images apportent le plus de trafic et d’engagement
  • Quels canaux sociaux vous rapportent le plus d’argent ou de leads

Si vous menez des campagnes payantes (publicités Facebook, mise en avant sur Twitter, bannières sur LinkedIn), croisez ces données avec celles fournies par ces sites.

Un article sous forme de liste vous amène peut-être des milliers de visiteurs, mais si le taux de conversion est très faible, n’envisagez pas de vous concentrer que sur la production de listes.

Avec toutes ces étapes, vous obtiendrez une liste de bonnes pratiques à appliquer lors de la création de chaque nouveau contenu.

N’oubliez pas pour autant que ce qui fonctionne aujourd’hui ne marchera peut-être pas demain : l’optimisation permanente est fondamentale !

Avez-vous d’autres conseils pour augmenter le trafic de votre site Internet en analysant vos données ? Laissez-nous votre commentaire ci-dessous !

Crédit photo : Rami